· 

Faire le bilan: se remercier et célébrer!

Longtemps, je n’ai pas apprécié les fêtes de fin d’année, ne comprenant pas trop leur intérêt, ne comprenant pas l’enthousiasme que pouvaient y mettre les gens. Cette année, au contraire, je les accueille à mon tour avec enthousiasme et excitation.

Je vous explique pourquoi.

 

La fin d’année approche à grand pas. 

Instinctivement, c’est le temps pour la plupart d’entre nous de faire un bilan, de regarder en arrière, et de voir ce que nous avons accompli. 

Avons-nous rempli nos objectifs? Avons-nous tenu nos « bonnes résolutions »? Sommes-nous satisfaits?

Selon notre humeur et aussi selon l’année qui vient de s’écouler, ce bilan peu-être plus ou moins positif. Parfois même, nous ne voyons que le négatif, tout ce que nous aurions aimé faire mais que nous n’avons pas fait. Parfois, nous aurions aimé que les choses se soient passées différemment ou nous aurions aimé les avoir géré autrement.

Toutes ces remises en question infernales, c’est toujours notre mental qui nous mène la vie dure, nous empêchant de voir le bon côté des choses et d’être en paix avec nous-mêmes.

 

La voie du yoga m’a incitée à développer une grande bienveillance envers moi-même. Accepter que tout ne se passe pas toujours de la façon dont j’aimerais que ça se passe. M’accepter avec mes faiblesses, mes coups de mou, mes coups de fatigues. Accepter toutes les émotions qui me traversent au quotidien. M’accepter avec mes ombres et mes lumières.

 

Et, par conséquent, cette année, je vous le dis, réaliser ce bilan c’est pour moi le moment de « KIFFER ». Oui! Je prends le temps de me remercier pour tout ce que j’ai accompli, je prend le temps de regarder le chemin que j’ai parcouru et je m’en félicite. Je me suis cassée la figure plusieurs fois sur cette route, je ne vous le cache pas et je ne me le cache pas non plus, mais chaque dégringolade a été une opportunité de me relever. Je me suis aussi parfois trompée de chemin, mais, toujours en me connectant à moi-même, j’ai retrouvé la bonne route. Celle qui sonne juste pour moi, celle sur laquelle je me sens en accord avec moi-même. N’oublions pas que la vie est un apprentissage et que nous vivons les expériences que nous avons besoin de vivre pour avancer.

Alors, si vous le souhaitez, voici quelques suggestions pour vous aider à faire ce bilan.

Avant de commencer, installez-vous confortablement, au calme, comme si vous vous prépariez pour une méditation. Munissez-vous d’un carnet et d’un stylo.

Fermez-les yeux, prenez le temps d’entrer en vous et regardez avec bienveillance, et avec le plus de recul possible, le chemin que vous avez parcouru cette année. Prenez le temps de tout regarder: les moments qui vont ont fait du bien, ceux qui ont été difficiles, les moments simples, les moments où vous avez eu la sensation de progresser (quelque soit la forme de progrès) et ceux où vous avez eu la sensation de stagner. 

Munissez-vous de votre carnet et faites:

  • la liste de tout ce que vous avez accompli cette année
  • la liste de tout ce que vous n’avez pas accompli cette année et que vous auriez aimé accomplir

 

Observez la 1ère liste. prenez ici le temps de vous remercier pour toutes ces victoires. Exprimez de la reconnaissance envers vous-mêmes. Félicitez-vous.

Intéressez-vous à présent à la 2ème liste: demandez-vous si vous souhaitez vraiment et sincèrement accomplir ces choses que vous n’avez pas accomplies. Peut-être vous rendrez-vous compte que certains de ces objectifs ne sont plus d’actualité, dans ce cas, rayez-les. En revanche, certains vous tiendront encore à coeur; dans ce cas, demandez-vous ce que vous pouvez mettre en place pour parvenir à les réaliser l’année à venir (il peut s’agir de changer quelques habitudes, d’adapter son emploi du temps, de se noter des rappels, etc.).

Créez alors une troisième liste: celles de vos objectifs et désirs pour 2019.

 

Cette liste, je vous invite à l’écrire tous les jours sans exception, pour bien la garder en tête et pour ne pas vous en éloigner.

 

Une fois ce bilan réalisé. Il est temps de CELEBRER. 

 

Oui, ces fêtes de fin d’année sont l’opportunité de célébrer tout le chemin parcouru, et d’accueillir dans la célébration le chemin qui reste à parcourir. Se donner la possibilité d’être fier-e de soi et de partager avec nos proches cet enthousiasme.

Après toute l’énergie déployée cette année passée, il est temps de prendre plaisir. Se faire plaisir.

Pourquoi ne pas s’offrir une belle tenue pour ces fêtes? Ou se faire un cadeau de Noël à soi-même, pour marquer le coup?

Dans l’anatomie énergétique, la notion de plaisir est liée au second chakra, le chakra sacré. 

 

Je vous invite à célébrer votre vie en conscience de ce chakra

Orientez votre conscience et votre attention dans l’espace entre le bas de votre ventre et le bas de votre dos.

Visualisez dans cet espace une boule de lumière orange, de la taille d’une orange. Pensez à tout ce qui vous a fait plaisir cette année (les situations, les activités, les personnes, etc.), à tout ce qui vous a fait rire, à tout ce que vous aimez et placez ce concentré de joie au centre de votre boule de lumière, de manière à ce qu’il se fonde dans la visualisation de votre chakra. Petit à petit, cette lumière orange se diffuse dans tout votre corps. La joie se répand tout à l’intérieur de vous. Prenez le temps d’imprégner chaque cellule, chaque pore de votre peau de cette joie infinie. Puis les rayons de lumière traversent votre peau et englobent tout votre corps. Vous diffusez la joie tout autour de vous. Ici, dites à haute voix: « je suis le Bonheur » et répétez cette affirmation autant que vous le désirez.

 

Enfin, doucement, la lumière revient dans votre corps à l’état de boule, à son état d’origine. Vous pouvez lentement ouvrir les yeux. Rappelez-vous que cette source infinie de joie est et sera toujours en vous, quelques soient les situations extérieures, quelques soient les challenge que la vie vous propose et que vous pouvez vous y connecter à tout moment en tournant votre regard et votre attention vers l’intérieur.

 

Svadhisthana Chakra

A présent, je vous invite à observer la route que vous avez parcouru envers vous-mêmes, envers votre Soi. Nous pouvons, au cours de notre vie, visiter de nombreuses villes, de nombreux pays, parcourir le monde et découvrir ses merveilles. Mais, je crois, que de toutes les routes que nous pouvons emprunter, celle qui nous mène à nous-mêmes, à notre Soi, est certainement la plus précieuse. 

Regardez ce que vous avez fait pour vous-mêmes cette année. Peut-être n’avez-vous pas assez pris de temps pour vous, peut-être vous êtes vous fait passer après les autres. Si c’est le cas, pas de panique! Mais, pour l’année à venir, je vous invite à vous faire passer plus souvent d’abord: allez plus régulièrement à votre cours de yoga, prenez-le temps de méditer, pourquoi ne pas vous offrir un massage de temps à autre?

Prenez-le temps de vous exprimer cet amour qu’on accorde souvent plus facilement aux autres.

« S’aimer inconditionnellement, ce n’est pas se porter un amour égotique, narcissique, mais s’évertuer à nous aimer tels que nous sommes, avec indulgence, puisque nous sommes des écoliers en apprentissage. L’erreur comme la gratification font partie intégrante de la leçon.

 

Si je ne m’applique pas cette compréhension et cette douceur à moi-même, je serai bien incapable de l’exercer envers mes proches », Petit manuel de navigation pour l’Ame, Sabrina Philippe.

Pour conclure cet article, je vous invite à penser à tous les Etres qui vont ont accompagné cette année par leur bienveillance. Exprimez votre gratitude à leur égard, votre reconnaissance.

Pensez à présent aux Etres qui vous ont malmené, qui vous ont blessé: remerciez-les eux aussi, car ils vous ont sans doute appris quelque chose sur vous-mêmes et souhaitez-leur en retour tout le bonheur du monde.

Quant à moi, je vous remercie pour votre attention, je vous souhaite de merveilleuses fêtes de fin d’année, de belles célébrations. Et, du fond du coeur, je vous souhaite de Vous réaliser, de vous accomplir dans la JOIE.

 

Namaste.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Claude Bonneau (lundi, 24 décembre 2018 00:23)

    Merci Shama pour cette belle et intelligente réflexion
    Je te souhaite de joyeuses et heureuses fêtes .
    Je t’embrasse
    Claude