· 

Lectures #1

Féminin sacré

 

Quatrième de couverture

Symbole subversif de la révolte féministe, la figure de la sorcière est aujourd’hui de retour, prête à questionner nos choix, notre rapport au monde, à la nature, au corps, à la sexualité, à la rationalité…Et ce qu’elle a à nous apprendre peut changer notre vie!

Sages-femmes, guérisseuses, femmes de pouvoir aux moeurs libres et sans tabou…les sorcières ont été persécutées à partir de la fin du Moyen-Âge pour avoir osé, en leur temps, défier l’ordre établi. Loin des clichés et du folklore, elles ont laissé en héritage un savoir riche et multiple qui nous bouscule encore.

Odile Chabrillac revisite dans cet ouvrage l’histoire des sorcières, leurs savoirs et leurs pouvoirs, explorant de nombreux thèmes du féminin et du développement personnel. Célébrer son corps et sa sensualité, se ressourcer dans la nature, utiliser les vertus des plantes, s’ouvrir à l’énergie et à l’intuition, s’émanciper dans la solitude comme dans la sororité…sont autant de pistes pour toucher à la magie du féminin. Sur les pas des sorcières, ce livre invite chaque femme à expérimenter une féminité libre, puissante et bienveillante.

 

 

Mon avis

Ce livre m’a profondément émue, dès les premières pages. En le lisant, j’ai pris conscience de tous les sacrifies que j’ai fait en tant que jeune fille et jeune femme, et que je fais encore en tant que femme pour m’intégrer dans cette société sans qu’on me montre du doigt, sans qu’on me regarde comme une bête curieuse. J’avais besoin qu’on m’offre une belle lecture du féminin, j’avais besoin de sentir que je n’étais pas seule à aspirer à autre chose. Cette lecture m’a invitée à explorer sans craintes toute cette part de moi que j’ai censuré pendant bien des années: la magie du féminin. Depuis, je m’y reconnecte doucement, à mon rythme, en me libérant des couches de protection, des masques, des barrières que j’ai accumulé; je prends conscience, avec confiance et sans préjugés, des merveilleux pouvoirs de la femme.

 

Enfin, il me semble important d’ajouter qu’Odile Chabrillac n’exclut pas les hommes de son ouvrage et s’adresse aussi bien à eux: alors que vous soyez femme ou homme, je vous recommande vivement cette lecture!

 

Bande-Dessinée

Quatrième de couverture

Mémoire, souvenir, équilibre entre le monde des hommes et celui de dieux, Nils est une scintillante saga écologique à mi-chemin entre la mythologie et les oeuvres de Miyazaki.

 

Résumé

Ruben, le père de Nils, cherche à comprendre pourquoi le blé ne pousse plus dans les champs, pourquoi les arbres périssent, pourquoi la nature s’affaiblit et s’assombrit. Cette situation affecte terriblement son peuple: le bétail se meurt, la nourriture se fait rare, les couples n’arrivent plus à enfanter. Père et fils, ensemble, partent en expédition pour comprendre: ils découvrent sur leur route que le Royaume de Cyan, puissance technologique aux apparences invincibles, capture les esprits de la nature. A quelle fin? Comment les en empêcher? Quelles conséquences pour le monde et pour la destinée du père et du fils? Je vous laisse le soin de vous aventurer dans cette lecture pour en savoir plus.

 

Mon avis

La découverte de Nils est pour moi un véritable coup de coeur; j’adore son graphisme, son univers mythologique, les personnages hauts en couleurs et le moteur de l’histoire, la préservation du monde, de la Nature.

Les esprits de la Nature, les élémentaires qu’il faut sauver pour préserver la planète, sont pour moi une représentation du prana, l’énergie vitale dont on parle en philosophie du yoga: sans prana, le monde se meurt, et nous avec.

Cette bande dessinée nous invite donc à prendre conscience de la nécessité de préserver notre planète et nous amène à comprendre que sa destruction implique inévitablement la nôtre, nous rappelant que nous sommes enfants de la Nature.

 

Petit plus, non négligeable, bien que Nils est le héros éponyme de cette saga, les personnages féminins n’ont rien à lui envier!

Yoga

Quatrième de couverture

On limite singulièrement le yoga lorsqu’on n’y voit qu’une série de « postures » saupoudrée de quelques « respirations » et trouvant son couronnement dans la relaxation. Pratiqué dans le monde entier, il est pourtant méconnu dans ses bases philosophiques et son immense variété. 

Cet ouvrage replace le yoga dans sa perspective authentique, et donc d’abord indienne, montre combien il est à la fois multiforme et cohérent, et expose l’immense richesse de la tradition logique, immémoriale et toujours actuelle.

 

Mon avis

La quatrième de couverture est claire, ce petit ouvrage retrace par catégories les origines du yoga, ses apparitions et ses différentes traditions. Il expose et explique les concepts clefs.

Il est efficace, il va droit au but: il replace les bases avec précision, de manière scientifique, permet au lecteur de s’y retrouver d’un point de vue historique et s’adresse aussi bien aux novices qu’aux personnes déjà sensibilisées.

 

C’est le genre de livre dont le style scientifique assez froid rend la lecture parfois difficile mais qu’il est bon d’avoir dans sa bibliothèque lorsqu’on veut une précision sur un concept.

De manière générale, je recommande toute l'oeuvre de Tara Michaël car j'apprécie son souci pour la transmission de la tradition du yoga et ses livres sont des bijoux de connaissance.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0